Série Fonds Rouge

Diane

Diane, ou Arthemis chez les grecs, est déesse de la chasse. Son domaine est la forêt qu’elle parcours avec ses chiens et un groupe de compagnes. Dès l’antiquité elle devient la déesse des amour homosexuelles féminines . Pour les romains, Diane symbolise la déesse vierge. Les grecs lui prêtent cependant une passion pour un berger, Endymion, et une relation incestueuse avec son frère jumeau Apollon.

Antiope

Reine des Amazones, peuple de guerrières, elle devint la femme de Thésée et la seule amazone à s’être mariée. Elle meurt au cours d’une bataille , tuée involontairement par une de ses compagnes. Elle est enterré à Athènes. Elle est la mère d’Hippolyte, aimé de Phèdre seconde épouse de Thésée.

Sapho

Également appelée Psappho née vers 630 et morte vers 580 avant J.C. Poétesse connue et admirée dans toute l’antiquité, son œuvre ne nous est parvenue que sous formes de fragments et de citations. Beaucoup de mots liés à sa vie sont devenus des symboles de l’homosexualité féminine, à commencer par son nom lui-même, et celui de son île natale, Lesbos.

Erika Mann

Née en 1905, elle est la file de Klaus Mann, prix Nobel de littérature, sœur de Klaus et nièce d’Heinrich, également écrivains. Après de études de comédie, elle part pour un tour du monde avec son frère. En 1933, elle fonde à Munich un cabaret satyrique «  Le moulin à Poivre ». Fuyant l’Allemagne nazi en 1935, elle rouvre son cabaret à Zürich. Il deviendra le point de ralliement de la lutte antinazi.

Isadora Duncan

Née à San Francisco, elle arrive pauvre à Paris. En quelques années, elle va révolutionner l’art de la danse, jetant les bases de ce qui deviendra la danse contemporaine. A l’opposé des Ballets russes, elle prône un retour à une esthétique dépouillée, sans costumes compliqués et presque sans décor. Femme libérée, elle aura de nombreux amants et de nombreuses maîtresses. Elle meurt à Nice en 1927, étranglée par son écharpe prise dans les roues de sa voiture.

Eleonora Duse

Née en 1858 en Italie dans une famille de comédien, elle monte sur scène à quatre ans dans le rôle de Cosette. Très vite elle devient la comédienne la plus célèbre de son temps, en concurrence avec Sarah Bernhardt à laquelle elle voue une sincère admiration. Sa rencontre avec le poète Gabriele d’Annunzio influencera leurs carrières respectives pendant près de vingt ans. Si les œuvres de d’Annunzio sont aujourd’hui oubliées, La Duse reste un modèle de tragédienne inscrite dans la modernité de son époque.